Interview créative avec Margaux Dereume

07.06.2021
Création

Margaux Dereume nous a invitées chez elle dans son appartement du 9ème arrondissement de Paris pour parler créativité et inspirations. Margaux est une créative pluridisciplinaire en constante évolution, elle navigue du print design à la direction artistique, en passant par des créations plus libres comme la peinture ou la céramique. Je suis ravie de vous inviter à découvrir cette personnalité forte et inventive, qui nous encourage à explorer les recoins de notre propre créativité.

DECOUVRIR L’UNIVERS DE MARGAUX

Hello Margaux, pourrais-tu te décrire en quelques mots ?

J’ai 32 ans, j’ai fait des études d’arts plastiques et de mode. J’ai un peu de mal à me définir clairement car je pense être en constante évolution, mais je dirais peut-être que je suis une créative pluridisciplinaire.

Je suis une curieuse et touche à tout, cela peut aller du print design à de la direction artistique en passant par des créations plus libres.

La période que nous traversons est… particulière ! Quel est le plus grand challenge que tu as dû relever au cours des 12 derniers mois ?

Réussir à garder le cap et à me recentrer. Et aussi aller au bout de mes idées sans en abandonner en cours de route, assez difficile pour ma part car je me lasse vite et je cogite un peu trop ce qui m’amène à douter.

Quels sont tes projets pour 2021 ?

Pas mal de choses assez différentes, j’espère continuer la peinture, continuer la céramique, faire plus de set design mais aussi de toujours dessiner des imprimés, d’ailleurs j’aimerai faire plus de collaborations via des imprimés/dessins. J’espère aussi pouvoir sortir mon site bientôt et peut-être y vendre quelques prints et objets. Mais surtout pour 2021 ne jamais me restreindre dans ma créativité, rester curieuse et tester plein de choses.

Quelles sont les femmes qui t’inspirent en ce moment ?

C’est une question dont la réponse est difficile, j’ai l’impression de plutôt puiser l’inspiration dans des choses parfois impalpables et des émotions plutôt qu’à travers les personnes, mais bien sûr il y a des personnes dont j’admire le travail et qui m’influencent forcément inconsciemment. Par exemple, j’aime beaucoup la sensibilité et la perception d’Agnès Varda qui m’émeut énormément, mais aussi l’esthétique pure de Charlotte Perriand. Je suis une personne assez nostalgique, mes sources d’inspirations viennent d’ailleurs plus souvent du passé que du présent, et aussi de la nature à laquelle je me sens très reliée.

Raconte-nous quel est ton processus de création. Et comment nourris-tu ton inspiration ?

Cela commence parfois par une longue phase de raisonnement, de réflexion et de remise en question, qui peut être fastidieuse et me faire abandonner plus d’une idée (comme je le disais plus haut) car je ne la trouve pas assez intéressante ou réfléchie.

Et au contraire parfois cela va se faire avec beaucoup plus de spontanéité, une fluidité presque impulsive, en associant par le biais du regard des éléments que j’aime, des matières qui m’évoquent des souvenirs… Une alchimie se crée rapidement.

Enormément dans la nature, dans les objets qui m’entourent, dans des détails innocents et parfois absurdes ici et là que je garde en tête, une forme, le tombé d’un drap, je suis énormément dans l’observation, je scane beaucoup de choses que je garde en tête, ça devient un peu une bibliothèque d’images et de souvenirs dans laquelle je viens piocher, ma « chambre à moi » en quelque sorte.

La musique m’accompagne aussi beaucoup dans mon travail, je suis incapable de travailler sans musique, je dirais qu’elle me guide et me met dans un certain état d’esprit propice à la création.

Nous tentons de créer une mode plus responsable, selon toi quelle est la chose qui améliorerait le plus l’industrie de la mode en général ?

Peut-être justement, le fait que ça ne soit plus une industrie ? Haha.

Consommer moins mais mieux, produire local au maximum afin de ne pas perdre notre savoir-faire, créer des histoires plutôt que de faire des collections tous les 3 mois. Proposer des vêtements désirables mais robustes qui durent dans le temps avec de préférence des fins de stock de tissus déjà existants, ou de l’upcycling et aussi limiter la surproduction !

Qu’est-ce qui te plaît dans la marque ?

Ce côté sincère et transparent, le choix des matières et des couleurs, et bien sûr cette ambition de vouloir faire toujours mieux !

Quelles sont tes pièces CORALIE MARABELLE favorites ?

Sans hésiter le pull Skin hyper agréable à porter et dont j’adore le volume, et le trench Otto bicolore beige/kaki !

DECOUVRIR LE PULL SKIN BICOLORE